CHARLEROI-HD.TV

Machine à remonter le temps par Claude Semay

Claude Semay est Licencié en sciences physiques (UMH, 1984), et Docteur en sciences de l’UMH (1989) et de l’Université de Paris 6 (1993). Il est actuellement chargé de cours et dirige le Service de Physique Nucléaire et Subnucléaire de l’Université de Mons où il enseigne la relativité restreinte, la physique nucléaire et la physique hadronique. Ses principaux domaines de recherche concernent la physique des particules subnucléaires (quarks et gluons) ainsi que les techniques de résolution des équations quantiques

Depuis « La machine à explorer le temps » de H. G. Wells, le voyage dans le temps, vers le passé ou vers le futur, est resté un thème privilégié des auteurs de science-fiction. Cependant, la science moderne est maintenant en mesure de se pencher très sérieusement sur le problème du déplacement temporel. Depuis Einstein nous savons que la vitesse de la lumière est identique quel que soit l’état de mouvement de l’observateur, avec comme conséquence directe que l’écoulement du temps dépend de la vitesse. Sans aucune formule, nous montrons comment ce phénomène peut être utilisé pour réaliser un voyage temporel vers le futur. Nous décrivons également comment on peut envisager de fabriquer les machines capables de réaliser un tel exploit. Voyager vers l’avenir c’est bien, mais il serait intéressant de pouvoir en revenir. Serait-il possible de retourner en arrière dans le temps ? Dans le cadre de la relativité générale, certaines distorsions subtiles de l’espace-temps autorisent, en principe, l’exploration du passé sans jamais dépasser la vitesse de la lumière. Une personne empruntant ce que l’on appelle communément un trou de ver pourrait rejoindre son propre passé et ainsi modifier son futur, en engendrant toutes sortes de paradoxes temporels. Nous discutons ces paradoxes et montrons le fonctionnement possible d’une telle machine temporelle.

Un reportage réalisé dans le cadre du cycle de conférence de l’UMONS Charleroi

L’intégralité de cette conférence est visible sur ce lien

Il y a plus d’une manière de découvrir Charleroi…