CHARLEROI-HD.TV

Les Géants de Charleroi par Pierre Arcq

 

Propos recueillis le 01 août 2009  dans l’entrée principale devant le grand escalier de l’Hôtel de Ville de Charleroi.

Pierre Arcq est le personnage incontournable pour défendre les traditions de Charleroi. Il travaille pour l’association El Mojo des Wallons (la maison des Wallons) qui assure la promotion du wallon et de la culture populaire de la région. Il parle des géants de Charleroi.

 

En provenance directe de Charleroi (ville fondée en Pennsylvanie, par les souffleurs qui exportèrent aux Etats-Unis le savoir-faire wallon en matière de travail du verre), 2 géants font leur apparition en 1934: Djean (mineur) et son épouse Djène (porteuse de canons), protagonistes d’une histoire locale d’émigrés, rentrés au pays pour cause de profonde nostalgie. Plus tard, arriveront el djambo (le gamin, dernier arrivé, en 1987), el facteûr, el champèt (le garde-champêtre), el mayeûr (le bourgmestre), el maka (le porteur de valises de l’histoire; et littéralement, celui qui donne des coups), el climbia (verrier, désigné par la pince de bois qu’il porte à la taille, utilisée dans le soufflage des canons), Lahousse (un musicien), Davau (un chansonnier) et Escarmure, (un échevin). Les géants mesurent 4,60 mètres de haut, sur des structures d’osier, et sont acteurs des défilés carnavalesques de la ville, depuis plus d’un demi-siècle pour les plus anciens. En dehors de ces cortèges, ils sont visibles dans le hall de l’Hôtel de Ville.

Il y a plus d’une manière de découvrir Charleroi…